Standoff Welcome to Pleasant Hill

Avatar de l’utilisateur
Badb
Méta-Humain
Messages : 3139
Inscription : 12 Mai 2014, 21:07
A remercié: 44 fois
A été remercié: 11 fois

Standoff Welcome to Pleasant Hill

Messagepar Badb » 02 Mars 2016, 23:36

Image
Image


Le prologue du futur event de Marvel est il à la hauteur de nos attentes ? Peut on espérer que la Maison des Idées nous ponde un évènement digne de ce nom ( et ci-possible sans avengers ) ? La réponse semble plutôt affirmative à la lecture de ce numéro... à condition de ne pas lire la toute toute dernière page .
On n'en peux plus des vengeurs . On les voit partout . A toutes les sauces . Et le nombre de séries qui leur est consacré est comme la bêtise humaine et les impôts : il ne fait qu'augmenter avec le temps . J'ai longuement hésité avant de prendre cet issue . Non pas que le travail des traducteurs de la DC-Team qui bosse dessus ne soit pas de qualité ( loin de là ) mais en voyant le " A " de " standoff " , le cube ( cosmique ) dessiné sur la couverture et le mot " nouvel event marvel " dans le pitch , j'ai instinctivement sorti mon crucifix et ma gousse d'ail devant mon écran d'ordi.
Pourtant j'ai fini par succomber à la tentation . Et je dois dire que je ne le regrette pas . Enfin , du moins , au début . Car cette histoire de John Doe totalement amnésique à vraiment de quoi séduire . Même aux plus réfractaires comme votre serviteur . Elle est à des années lumières des vengeurs et autres encapés dotés de pouvoirs surhumains . Elle se rapproche plus de Under The Dôme et Once Upon A Time . Jusqu'à la toute dernière page , malheureusement , ou - Patatra ! - on revient à du marvel " classique " . Quel beau gâchis ! Jusqu'à cette ultime page j'y ai cru . Je me suis dit Tiens ! Ça y est... Ils osent ! Marvel tente - enfin ! - un évènement sans super-héros , sans super-pouvoir . Pauvre fou que j'étais... Et naïf avec ça .
Tout avait pourtant bien commencé .
Bucky Barnès ( le sidekick de Captain America ) se la joue 007 et pénètre , illégalement bien entendu , dans une pièce ultra sécurisée et ultra interdite du S.H.I.E.L.D. Manque de bol il se fait prendre . Il a toutefois le temps de découvrir , en partie , ce que trafficote l'organisme de Maria Hill . Le ton est donné . En tout cas c'est ce qu'on se dit à ce moment-là.  Ça va tourner autour de l'espionnage , de plan secret , de complot gouvernemental , de manipulation politique , de contrôle de l'esprit des citoyens lambda. Bref .
Et tout porte à le croire quand on retrouve ce pauvre amnésique après nous avoir montré des images de Captain America pendant la guerre . Ce pauvre homme se réveille sans le moindre souvenir dans une ville où tout va bien . Trop bien . Ce n'est pas Truman Show mais presque . John Doe est examiné à l'hôpital de la ville . Rien d'anormal jusque là . A ce stade de ma lecture je me demande bien où tout ça va nous emmener , si ça doit nous emmener quelque part . Jusqu'à ce que JD surprenne une conversation entre son médecin et l'infirmière... Là , cet issue à commencer à susciter mon intérêt sérieusement . Intérêt qui ira en grandissant quand il tentera de prendre la fuite de l'hôpital mais sera immédiatement attrapés par deux hommes armés... Du S.H.I.E.L.D. A cet instant ma curiosité , piqué à vif est à son curseur maximum . Quel intérêt pour l'organisme d'agir de la sorte ? Nous retrouvons John 24 heures après , où il essaie cette fois de s'enfuir de la ville... Jusqu'à ce qu'un champs de force ( invisible jusqu'à ce qu'il le touche ) l'en empêche . Et rebelote . De nouveaux agents apparaissent . Lui tire dessus ( en prenant soin de ne pas le blesser ) et John retombe dans les bras de Morphée . Là , je suis plus qu'intrigué . Et me délecte des péripéties et des déboires de JD . Je commence à imaginer les théories les plus farfelues . Steve Rogers à perdu la mémoire , lobotomisé par Maria Hill , qui veut en faire son jouet ( peut-être son esclave sexuel :shock: ) pour contrôler l'opinion publique américaine grâce à son serviteur , fraichement reformaté . Ça colle plutôt bien , l'ami Rogers est blond tout comme John Doe . Je poursuis donc ma lecture , en me léchant les babines , retrouvant JD chez le psychiatre . Une scène caricaturale maintes fois usité dans les films mais loin d'être désagréable ici . En effet , elle permet à Doe de nous raconter - sans entrer dans les détails - à nous et à son psy , ces trois autres tentatives d'évasions . Bien vu . Le lecteur se dit que Marvel tient une excellente idée d'évènement . Prenant le contre-pied des super-héros et autres protagonistes sans pouvoirs qui luttent contre des menaces cosmiques . Ce John Doe , aussi amnésique soit il , nous apparait comme fort sympathique . A la recherche d'un passé dont il ignore tout et poursuivi par des hommes en noir qui veulent le maintenir contre son gré dans une prison dorée répondant au doux nom de Pleasant Hill... Comment ne pas l'apprécier ? Comment ne pas admirer John lorsqu'il se jette dans les flammes d'un incendie afin de sauver un nourrisson ?
Comment ne pas éprouver de la compassion pour ce héros du quotidien quand il fait face à une maire rappelant furieusement celle de Once Upon A Time ?

-
-

Spoiler : :
en lisant la dernière page.
:cheer2: Nice to see you...Again. :cheer2:

Avatar de l’utilisateur
thez
Humain
Messages : 108
Inscription : 12 Mai 2014, 20:57

Re: Standoff Welcome to Pleasant Hill

Messagepar thez » 12 Avr 2016, 12:19

J'aime. Effectivement, il y a un coté Once Upon a Time dans ce prologue, j'ai pensé aussi à un vieille épisode des FF de Byrne où une petite ville était contaminée par du lait Skrull. J'ai aussi été surpris par la dernière page :) Même si le scénar est assez convenu dans son ensemble, j'ai pris plaisir à lire ce prologue, j'aurais aimé que l'histoire s'étale un peu plus, une montée plus progressive sur plusieurs numéros mais c'est un even court. Dès le premier numero les choses prennent une autre tournure. C'est un peu dommage à mon goût. Marvel va céder aux sirènes de la baston générale alors qu'il y avait moyen de faire durer l'ambiance du prologue plus longtemps et d'avoir un vrai truc à part.


Revenir vers « Les Reviews de Badb »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 1 invité