Midnighter - série mature pour lectorat mature ?

Avatar de l’utilisateur
Badb
Méta-Humain
Messages : 3139
Inscription : 12 Mai 2014, 21:07
A remercié: 44 fois
A été remercié: 11 fois

Midnighter - série mature pour lectorat mature ?

Messagepar Badb » 24 Avr 2016, 10:12

Image

Image


Il n'échappera à personne que le ton de la série Midnighter est différent de celui du reste de DC YOU .
La série flirte avec le surnaturel... Sans jamais l'atteindre. Elle frôle et titille l'univers super-héroïque sans toutefois s'y fondre totalement. Le titre a constamment un pied dans le réel et l'autre dans l'imaginaire. Ce qui est assez déroutant , du moins au début , et plutôt agréable , par la suite . Car les explications scientifico-technologiques pour justifier tout ce qui se déroule de sur " naturel " dans la série sont intéressantes et les auteurs doivent rivaliser d'ingéniosités pour maintenir l'intérêt du lectorat .
Un lectorat forcément mature puisque les explications n'intéresseront pas les fans conventionnels ( ou les plus jeunes ) avides de combat bourrin irréfléchi. Sans compter les allusions phalliques de MIdnighter non dénuées d'humour . Car , rappelons le , le protagoniste principal est gay . Donc si vous aimez les belles pépés aux formes généreuses , façon Grimm Fairy Tales ( disponible aussi sur le présent forum ;) ) vous vous êtes trompés de portes. Ici on passe par derrière . D'ailleurs la couverture du 4 ne laisse aucune ambiguïté sur ce sujet . Et personnellement , je trouve que ces deux derniers numéros ( pour ne pas dire la série complète ) manque cruellement de touche féminine . Les homosexuels hommes n'ont pas d' amie femmes ? Tiens donc .
Je trouve ça assez excluant et pas réaliste pour un sou .
C'est d'ailleurs le seul défaut que j'ai trouvé à cette série . Car pour le reste , et je dis bien tout le reste , le contrat est parfaitement rempli . Midnighter incarne à la perfection la catégorie The Edge ; Et je parle aussi bien du personnage que de sa série . Il fait le grand écart entre le héros et le méchant , le juste milieu . Mélange parfait de Batman / Moon Knight combiné à Daredevil / Punisher avec un je-ne-sais-quoi- de Deathstroke . Ce n'est donc pas le super-héros absolu , ni le méchant ultime . C'est bien plus que ça .
Midnighter est le protagoniste imparfait mais extraordinairement doué évoluant dans un monde en demi-teinte . Un monde grisonnant dans lequel la seule constante est le flou entre le bien et le mal . J'en veux pour preuve cette apparente femme sans intérêt dans le numéro 4 ( la dame-pipi qui encaisse à l'accueil avant que les fils de riche n'aillent casser du vampire ) . Si vous ne voyiez pas de quoi je parle... Filez vite (re) lire le dit numéro . Ce n'est certainement pas le Punisher ou Deathstroke qui aurait épargné la femme en question ( ou alors ils auraient abrégé ces souffrances ) et encore moins Batman ou Moon Knight ( qui ne seraient pas passer par la porte d'entrée , ni n'auraient adressé un mot courtois à la dame ) . C'est là toute la particularité de Midnighter qui , comme il le dit lui-même , " ... je ne m'infiltre pas . Quand un connard me défie , je viens frapper à sa porte . " Une méthode diamétralement opposé à celle des héros que je cite plus haut . Si le Punisher et Deathstroke avancent souvent frontalement , de manière expéditive... C'est soit par arrogance , soit pour prendre l'ascendant sur leur(s) adversaire's) du jour . Avec Midnighter , c'est un peu différent . Son cerveau a déjà évaluer toutes les possibilités , toutes les issues possibles à l'affrontement . Il a déjà gagné la partie d'échec alors que ces ennemis n'ont pas encore placé tous leurs pions sur l'échiquier . Ainsi pour le lectorat c'est assez déroutant et déstabilisant car certaines de ces actions semblent ne pas avoir de sens... Sur le moment . Comme cet instant où il se menotte avec Grayson juste avant d'aller au combat . Un geste totalement incongru . Qui ne trouve des explication que bien des pages plus tard . Midnighter a tellement de coups d'avance qu'on peut même se demander si les scénaristes sont au courant avant lui... Je dis ça car autant le coup des menottes est bluffant mais alors le coup du téléporteur m'a laissé sans voix. Il ne faudrait pas non plus pousser le bouchon un peu trop loin . La limite n'est pas atteinte . Mais pas loin . Plus , ce serait capillo-tracté et ça tournerait presque au Deus Ex Machina . Pour les non latinistes ça tournerai au Gladstone Gandler / Gontran Bonheur ( Don Rosa ) où le personnage fait à peu près tout et n'importe quoi et le destin lui est toujours favorable quand bien même c'est fortement improbable . Personnellement j'ai eût du mal à avaler le fait que Midnighter cache une épée géante dans sa cape sans que Grayson - espion confirmé - ne la devine . Comme je l'ai dit précédemment ça passe... pour l'instant . Attention toutefois à la suite et aux prochains " lapins qui sortiront du chapeau " .
Au niveau de la traduction c'est irréprochable . Saluons l'arrivée de Kamilu pour ce cinquième numéro qui vient épauler Freddy dans son très bon travail de traduction . N'oublions pas Ruiz87 et Slot The Third qui minutieusement font les corrections ( respectivement C1 et C2 ) . Et bien sûr le travail d'édit de Big Pixel sans qui l'équipe serait incomplète .

Note : A+ ( dans sa catégorie ) / A ( comics en général )
Midnighter est la série The Edge par excellence représentant le mieux le genre . L'ambiguïté . Le flou ( dans le bon sens du terme ) . Une excellente série même pour les gens pas particulièrement fans du genre . Par contre les amateurs d'actions " mal dégrossies " - sans réflexions derrières - et le lectorat le plus jeune n'appréciera pas . Peut-etre même ne comprendra pas en quoi consiste " le pouvoir " de Midnighter .
Petit bé mol : l'absence de femmes .
:cheer2: Nice to see you...Again. :cheer2:

Revenir vers « Les Reviews de Badb »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité