James Bond 007 - Vargr #006

Avatar de l’utilisateur
Badb
Méta-Humain
Messages : 2963
Inscription : 12 Mai 2014, 21:07
A remercié: 105 fois
A été remercié: 20 fois

James Bond 007 - Vargr #006

Messagepar Badb » 24 Avr 2016, 14:34

Image


Notre espion british préféré est à peine remis de ces blessures précédentes qu'il rempile déjà pour une nouvelle mission . Une simple mission d'observation . Une ballade de santé . La routine pour un homme de son acabit . Pensez-vous .
Ces supérieurs larguent notre bonhomme dans les eaux fraichement glacée de la Norvège sans prévenir au préalable le gouvernement Norvégien . Ce qui pour vous et moi serait une mission suicide est donc une routine pour l'agent 007. Car non content de le laisser se dépatouiller tout seul de l'eau , ces supérieurs l'envoient épier une organisation criminelle armée jusqu'aux dents. Bon , ils lui donnent quand même un ou deux jouets pour ne pas trop culpabiliser au cas où James ne s'en sortirait pas vivant. Deux silencieux dont un presqu'aussi grand que James lui-même , c'est à se demander comment il nage avec tout ce matériel sur le dos et surtout comment il ne se fait pas repérer. Que voulez-vous ? Espion / Agent gouvernemental c'est tout un métier . La preuve ? L'ingéniosité avec laquelle James abat les deux gardes à l'extérieur . Plutôt que de leur loger une balle dans la tête , il utilise son gigantesque silencieux nouvellement acquis et sa précision diabolique pour détruire le larynx des gardes et ainsi les empêcher de donner l'alerte . Ingénieux . Mais pas très subtil . Je dis ça car le temps qu'il range son beau jouet et qu'il descende de son perchoir pour venir , quelqu'un aurait pu s'apercevoir du décès des gardes et donner l'alerte. Heureusement ce n'est pas le cas . Heureusement non plus qu'ils n'ont pas de caméras de surveillance . Car James en grand professionnel qu'il est se promène à visage découvert . C'est un peu ballot , par le froid qu'il fait... Surtout qu'il vient juste de sortir d'une au glacée dans laquelle il a été jeté d'un hélicoptère . Ça fait froid dans le dos. Hormis ce petit détail , James se promène avec aise en terrain ennemi . Personne ne le remarque grâce à ces talents et sa discrétion . C'est donc avec une dextérité et une facilité déconcertante qu'il place les explosifs... Attendez .
Des explosifs ?! Je croyais que c'était une mission d'observation ?! Là je dois avouer que je n'ai pas tout compris . je suis revenu à la première page , histoire de voir si j'avais bien tout compris . Non , non c'est bien ça . Une simple mission d'observation dixit le supérieur . Bon peu importe . Les charges sont placées . James n'a plus qu'à se barré et le tour est joué . Manque de bol . Au moment de partir , l'homme le plus discret au monde ( l'homme invisible à côté c'est rien en comparaison ) se fait repéré par un scientifique en blouse blanche... C'est vraiment con la vie . Dire qu'il avait fait tous ces étages sans se faire remarqué , même par des gardes armés de fusils , et voilà qu'au moment de lever le camp un scientifique en blouse blanche le remarque...
James fera parler la poudre . il distribuera généreusement des balles à n'en plus finir à toutes les personne qu'il croisera sur sa route. Un beau moment de partage . On en profitera pour réviser l'anatomie du corps humains . Le dessinateur nous gratifiant par moment de véritables scanners médicaux . Ceci afin de montrer que les projectiles une fois dans l'organisme lancent d'autres balles , plus petites . Ces dernières laissant dans leur sillage un chemin de sang . Si vous êtes à table , bon appétit .
James parviendra à se sortir avec peine de ce navire teinté de sang et il pressera le détonateur pour en provoquer la destruction . Et là je me demande.... N'était-ce pas plus intelligent de balancer une grenade dès le départ ? L'hélicoptère ne pouvait il pas tout simplement balancer un missile sur ce satané navire plutôt que de demander à son meilleur agent de s'y introduire et de placer des charges explosives puis d'en sortir avant de le faire exploser ?
Les mauvaises langues diront que s'ils avaient fait ça , ça aurait prit deux pages et GLegeard n'aurait rien eût à traduire . Pas faux . La fin m'a laissé perplexe . Le seul survivant du navire - ou de ce qu'il en reste - est justement le scientifique en blouse blanche qui a donné l'alerte. Vous savez cet œil de lynx qui a repéré James après qu'il ait descendu les soixante étages du navire sans que personne le remarque ?! Le hasard veut qu'il est survécu à l'explosion d'un sous marin de guerre . Comment a*t*il fait ? On ne le saura probablement jamais . Car James lui met une balle dans la cuisse ( par derrière ) et une autre dans la tête ( par devant ) . Curieuse méthode . Il ne cherche même pas à le ramener à ces supérieurs pour l'interroger .
Loin d'être décevant ce sixième numéro a de quoi surprendre . Il nous montre un James Bond inhabituel , aux méthodes radicales et expéditives . Après on aime ou on aime pas . C'est autre chose . Je trouve la méthode discutable . L'infiltration pour placer des charges explosives et risquer la vie d'un seul homme ( le meilleur ? ) alors qu'une grenade lancée à bonne distance ou un missile largué de l'hélico aurait fait aussi bien si ce n'est mieux sans faire courir le moindre risque à une seule personne . Stratégiquement c'est assez improbable . Pour ne pas dire complètement idiot . Sauf si les supérieurs cherchent à se débarrasser de leur meilleur homme .
Petit détail écologique qui a son importance . Si vous faites exploser une cargaison de drogue en plein cœur de l'océan vous allez détruire la vie aquatique et je ne vous parle pas de la pollution . Donc ça ne me parait pas très malin de détruire en pleine mer un navire qui fait de la drogue ou qui en transporte . Sans compter que c'est pas très discret .
Ce n'est je précise que mon avis.

Note : B+
Commentaires : Dynamite nous gratifie ici d'une excellente série et d'une version de James Bond qui sort des entier battus et ne plaira pas forcément à tou(te)s les fans du personnage. Pas une once d'humour , même " British " dans ce numéro . James ne sourit jamais . Sauf peut-être quand on lui tend un jouet pour dézinguer des ennemis. Son visage a autant d'expression qu'il y a d'ours polaires en Afrique Noire . Il abat sans vergogne ces adversaires . De face comme de dos . Cette interprétation de l'agent secret le plus connu au monde ressemble plus à l'inspecteur Harry qu'à Roger Moore ou Daniel Kraig . Froid , imperturbable , il n'en reste pas moins humain.et quand monsieur saigne , suite à une blessure à la cuisse ( preuve qu'il est humain ) , il se parle à lui-même comme pour se donner du courage. Je reviens aussi sur le fait qu'il ne porte pas de cagoule , je trouve ça assez énorme d'avancer le visage à découvert pour une telle opération . Ça ne fait pas très professionnel .
Ceci étant dit ce sixième numéro ravira les amateurs de Deathstroke ( également traduit par GLegeard si je ne me trompe ) et autres Punisher aux méthodes extrêmes . Si vous aimez la violence " réaliste " , foncez . La boucherie GLegeard vous ouvre grand ces portes :lol:
:cheer2: Nice to see you...Again. :cheer2:

Revenir vers « Les Reviews de Badb »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité